Che fare ? Comment choisir sa plateforme de blog ?

Ça y est, vous êtes décidé ? Vous voulez votre blog. Mais comment choisir ? Effectivement, le choix est cornélien. Commençons donc par la simplicité. Le webpédagogique offre des blogs pré-formatés dans sa version de base. Il suffit de choisir sa matière et le site propose un modèle que l’on peut un peu personnaliser. Largement suffisant pour un blog rapide et éphémère, pour ceux qui veulent privilégier le contenu. En plus, il n’y a que des blogs de prof, donc le voisinage est très très rassurant. Autrement, il y a EklaBlog. Un site facile, ludique et entièrement personnalisable. Et sans pub ! Beaucoup d’enseignants ont des ressources sur cette plateforme française. Cerise sur le gâteau, les critiques sont très positives. Autrement, il y a les deux géants. Rien à dire contre eux de particulier. L’ogre Google, avec Blogger, offre une solution simple et complète. Dans la barre de menu, choisir  « plus » puis « Blogger ». Une adresse Gmail et l’affaire est dans le sac !

Le bureau de WordPress

Le bureau de WordPress, ©wikimédia.

Avec WordPress, on touche au nec plus ultra. La référence des sites de blog offre gratuitement un blog très personnalisable. N’importe quelle adresse de mel suffit pour créer un compte. La création d’un billlet est simplissime. Les options sont bien détaillées. En fait, comme sur Blogger, le plus difficile sera de gérer les abonnements de ceux qui n’utilisent pas un agrégateur de flux. En effet, l’abonnement par courriel est loin d’être intuitif et se cache dans les méandres de la page d’accueil. Au final que faire ? Il importe tout d’abord de bien réfléchir son projet, d’en déterminer la pérennité. Ensuite, il ne faut pas hésiter à se lancer ! Plouf ! C’est parti !

Pin it ! Pinterest ou le dernier réseau social où il faut être

Le logo de Pinterest

Le logo de Pinterest

Pinterest, c’est le tableau de liège virtuel dont tout le monde parle. Certains prétendent que les Américaines en sont folles et que c’est le meilleur endroit pour les recettes de cup-cakes. D’autres prétendent que les britanniques en raffolent et que c’est là où l’on trouve les meilleures informations financières. Avec ce réseau social, les utilisateurs peuvent partager leurs découvertes sur le web, et construire des tableaux d’affichage virtuel avec surtout des visuels. Il n’y a pas de limite au nombre de tableaux (« boards») que l’on peut élaborer. Les autres utilisateurs peuvent s’abonner à un compte et interagir avec le contenu en commentant ou simplement en le partageant à leur tour. Au milieu des bruissements polymorphes et polyphoniques du net sur Pinterest, on peut suivre ici un petit guide.

Que peut-on faire à l’école de Pinterest ? Proposer aux élèves de l’utiliser pour mettre en forme une recherche, voire présenter un exposé. Dans ce dernier cas, le Board sert de support. De même, le professeur peut dessiner un parcours sur mesure pour ses élèves, à moins qu’il n’organise son butinage sous la forme d’un board comme ici

.

Classe Média Dupaty

Une classe qui a la classe !

K Elle Aime

Pâtisser, cuisiner, voyager

Esclaves en Amérique

Récits autobiographiques d'anciens esclaves 1760-1865

@-ZAP

Journal d'une zapette du web azimutée

Elles et sport

Les femmes et le sport : l'harmonie gagnante

Les EPI médias de Dupaty

Les EPI médias, c'est immédiat !

livres d'un jour

Lire c'est bien, partager c'est mieux !

L'opticoindescurieux

[Le goût 100% "pigmenté" des arts & des sciences de CuriousCat]