Des vœux 2.0 avec Snapchat et Vine

Carte-postale coloriée de vœux de bonne année éditée en 1925. (©wikimédia).

C’est le moment, que dis-je ? la saison d’envoyer des cartes de vœux. Vous pensez que la Poste, c’est vintage et définitivement out ? Vous n’allez pas sombrer dans la vulgarité ambiante qui consiste à envoyer un sms à toute les adresses de votre carnet ? Trop tard ?Eh bien, voici quelques applications qui permettent de sortir un peu des sentiers battus de la DromaCarte. Pour le vintage à tout prix, il y a Hipstamatic. C’est une application de photographie qui utilise l’appareil de l’idevice afin de faire des photographies auxquelles sont appliquées divers filtres. Ceux-ci permettent de reproduire les défauts obtenus sur certains appareils argentiques anciens. Avec Snapchat, vous allez envoyer une photographie ou une vidéo qui ne sera  visible que durant une période de temps allant d’une à dix secondes.  Le média cesse ensuite d’être disponible à la visualisation. Déjà 350 millions de snaps sont échangés chaque jour dans le monde (d’après wikimédia). Si vous avez un compte Twitter, il faut utiliser Vine. Cette application permet de construire une petite vidéo de 6 secondes qui va tourner en boucle (loop). Autrement, il y a Instagram. Un « vieux » produit puisqu’il date de 2010. Cette application permet de partager, de commenter et de noter des photographies. Un système de filtres permet de modifier les clichés pour les rendre plus « uniques ». A vous de faire preuve d’imagination dans la construction du sujet.

Comment lire un pdf sur ipad ?

Claude Monet (1840–1926), Les dindes, 1877 (©wikimédia).

En ces temps de fêtes, Y* m’a interpellé et brutalement tiré de ma torpeur due à un abus de Meleagris gallopavo (à moins que ce ne soit de Meleagris ocellata ?). Comment transférer un fichier pdf sur mon futur ipad ? La question annexe étant : je la branche où, la clef ? Ma première réponse, concernant la clef usb, fut de penser à l’excellent USB Disk, une application de gestion de fichier, déjà ancienne, qui rassure les fans de clef. En effet, il s’agit de faire glisser, dans iTunes, les fichiers que l’on veut lire sur un iTruc. Autrement, il y a le « magnificent » et très complet GoodReader. Un logiciel qui porte très bien son nom, capable d’ouvrir à peu près tout et bien entendu les pdf. Pour les fondus de pc, il peut même ouvrir les documents MS Office en .doc, .ppt. voire .xls. Cerise sur le gâteau, on peut annoter les pdf. Il s’utilise, comme les autres, à partir d’iTunes, mais permet aussi un transfert en wifi.

La solution la plus élégante, la plus web 2.0 est néanmoins l’utilisation du désormais célèbre cloud. DropBox est la solution ultime, j’en ai déjà beaucoup parlé, ici par exemple. Certes, cette application n’est pas la panacée pour le transfert de fichiers lourds puisqu’elle demande une très bonne connexion internet. Avec les mêmes limitations, il y a également les solutions Google. Il s’agit ici d’un usage 100% web 2.0 puisque les documents ne quittent pas le cloud. Transparente, facile d’usage, elle ne demande qu’un compte gmail. Cependant, Edward Snowden ne garantit pas le respect de votre vie privée si vous l’utilisez.

Ma vie numérique (partielle)

Le petit train sur la rivière Kwaï (©wikimédia)

L’autre soir, je revoyais avec un plaisir non feint le Pont sur la rivière Kwaï. Soudain, suffoquant avec Alec Guinness, dans sa prison de tôle, je me rappelai un Mel urgent  à envoyer. Me voilà donc, écrivant  ma missive tout en lorgnant l’innommable colonel Saïto. Mon correspondant, assurément, était aussi occupé que moi. Nous échangeâmes néanmoins une dizaine de courriel pour régler notre affaire. Rythme assez soutenu, toutes les cinq à dix minutes. Quelques vérifications sur la toile pour être certain de nos assertions et une heure après, l’affaire était réglée. Le pont, quant à lui, avançait aussi bien, sous la poigne de l’énergique colonel. Rien ici, que du banal. Et cependant, qui n’est  pas connecté à son réseau social préféré ? Qui ne réponds à ses semesseus devant l’étrange lucarne ? Rien d’exceptionnel donc. Une concentration parcellaire permettant de faire plusieurs  choses en même temps (les misogynes disent « penser comme une femme »). Nos élèves font cela constamment, à notre grand courroux (nous sommes si peu de chose, finallement !). En un mot, le monde moderne. Il convient donc de se demander quels atouts, quels pratiques, il faut privilégier pour préparer nos chérubins au monde de demain. Pas de futurologie ici, souvenons-nous que si Hal est devenu imbattable aux échecs, c’est bien son principal succès ! A l’heure des classements Pisa, des « classes inversées » , il nous est demandé impérativement d’innover. Injonction paradoxale s’il en est. La note de blog semble être un outil idéal. Écrire un texte dans un français correct, agrémenté d’une illustration libre de droits. Le tout comportant quelques liens pour permettre aux lecteurs de compléter leur lecture et pour le rédacteur de montrer qu’il a fait certaines recherches pour réaliser son travail. Autrefois, cela s’appelait un exposé et la technologie comprenait ciseaux et tube de colle. Aujourd’hui, c’est presque pareil. La seule différence, c’est qu’il faut se rendre dans une salle spéciale pour utiliser un matériel dont les annalistes mesurent tous les jours la baisse des ventes à l’échelle mondiale. Et de prévoir sa prochaine disparition, à tout le moins, son cantonnement dans quelques bureaux. Heureusement, dans chaque collège girondin, un catalogue propose d’équiper ou de ré-équiper son collège. Au fil des pages, serveur, tours ou netbooks « ultra-portables » sont proposés. Et oui, la Gironde fait partie des départements qui considèrent qu’une tablette est un matériel inutile, un gadget qui n’a pas sa place dans une salle de classe. Il est vrai que les décideurs, dans ce cas-là, sont très loin d’une salle de classe ! Mais inutile de s’affoler : nous avons toujours le droit d’avoir un manuel, un tableau et des craies. Non, pour les craies, c’est vrai, on est passé aux feutres.

K Elle Aime

Pâtisser, cuisiner, voyager

Esclaves en Amérique

Récits autobiographiques d'anciens esclaves 1760-1865

@-ZAP

Journal d'une zapette du web azimutée

Elles et sport

Les femmes et le sport : l'harmonie gagnante

Les EPI médias de Dupaty

Les EPI médias, c'est immédiat !

livres d'un jour

Lire c'est bien, partager c'est mieux !

L'opticoindescurieux

[Le goût 100% "pigmenté" des arts & des sciences de CuriousCat]

Fantadys

parce que nos DYS sont parfois DYScrets, ou pleins de FANTAisie tous DYSfférents, parce qu'il faut se rendre DYSponible, souvent DYScuter et tout faire puissance DYS , parce que nos enfants sont tout simplement FANTAstiques !