Une fiche de lecture avec une carte mentale

FicheLecture

Exemple de fiche de lecture (réalisée avec Freeplane)

Continuons notre exploration des cartes mentales. Un exercice relativement courant est la fiche de lecture. Quelle modèle construire ? Pierre Travers propose une fiche intéressante dans la mesure où elle prend en compte à la fois le livre en tant qu’objet et les ressources annexes (cdi, dictionnaires, web…). En tout état de cause, quelque soit le niveau d’études, des rubriques sont communes. Il en va ainsi de l’auteur et du titre du livre. Les deux feront l’objet d’une courte notice. En revanche, le contenu du livre est plus difficile à généraliser. Pour les romans, le théâtre, une rubrique contiendra la galerie des personnages. Un rapide résumé répondra au questionnement de Quintilien. Pour le théâtre et la poësie, des liens renseigneront sur la technique de versification, par exemple.

Si l’ouvrage n’est pas un roman, c’est sa structure qui déterminera l’arborescence. Il ne faut cependant pas qu’il y ai plus de cinq ou six branches, faute de quoi l’ensemble sera illisible et en tous cas très difficilement mémorisable.

Outre la méthode (apprendre à partir d’un dessin), la carte heuristique permet de répondre à l’individualisation pédagogique, comme à l’exploitation du travail en classe. Le schéma n’étant qu’indicatif, chaque élève va construire sa propre représentation, utilisant des couleurs, des dessins particuliers. Le résultat produit lui appartiendra pleinement. Ensuite, fort de sa carte, il pourra venir présenter son travail à l’oral. Et il évitera le principal écueil, la lecture systématique d’un travail entièrement rédigé. Lire un dessin suppose de construire un discours à partir de notes, de souvenirs en s’appuyant sur la carte. En général, les productions des élèves, au collège, sont bien moins structurées.

A minima, la mise en œuvre de cette fiche de lecture n’impose qu’un feuille et une trousse. On peut utiliser des logiciels comme Freeplane ou Xmind. L’intérêt, par rapport aux solutions en ligne, est d’utiliser peu de bande passante. Autrement, l’application en ligne MindMeister est excellente. Simple et ergonomique, sa prise en main est rapide (Freeplane ou Xmind sont parfois déroutant). Mais il faut avoir une adresse de courriel. Cerise sur le gâteau, MindMeister permet l’exportation du travail réalisé en .pdf.

Publicités

À propos Crémieu-Alcan
Professeur en collège, Docteur en Histoire, spécialiste de la forêt (délinquance) et des mentalités (résistance à la justice), Travaille sur les usages pédagogiques du web 2.0. Anime la classe Médias du collège Dupaty (une classe PEM) Site Perso : miscellanees33.wordpress.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Lire dit-elle

Lire, Aimer Faire Lire, Enseigner...

Filmvslivre

Littérature et cinéma

Classe Média Dupaty

Une classe qui a la classe !

K Elle Aime

Pâtisser, cuisiner, voyager

Esclaves en Amérique

Récits autobiographiques d'anciens esclaves 1760-1865

@-ZAP

Journal d'une zapette du web azimutée

Elles et sport

Les femmes et le sport : l'harmonie gagnante

%d blogueurs aiment cette page :