Le diagramme d’Ishikawa ou arbre des causes

Causes1Guerre Mondiale

Les causes de la première guerre mondiale, réalisé avec Xmind, ©PCA.

Kaoru Ishikawa, ce bienfaiteur de l’humanité laborieuse, a donné son nom à un drôle de schéma heuristique, le diagramme en arête de poisson ou l’arbre des causes, des 5 M. Derrière ces différents noms, se cache une méthode pour débusquer les origines d’un problème. Remy Bachelet propose un excellent diaporama de présentation de cet outil.

Les 5 M, ce sont Matières, Machines, Méthodes, Main d’œuvre (management), Milieu et Mesure. Originellement destiné à l’industrie, voire à la construction navale, ce diagramme peut investir les champs de l’école. Il doit être utilisé sous forme d’un remue-méninges. Soit on l’utilise tel quel, faisant réaliser un arbre des causes ayant engendré un effet, soit on utilise sa grande plasticité pour le détourner. Dans les formes de détournement, il deviendra une méthode pour réaliser un exposé, ou pour améliorer ses résultats scolaires. Dans ce dernier cas, il servira de matrice à une construction de la bonne lecture de consignes, de l’organisation de l’apprentissage d’une leçon, de l’auto-correction, ainsi que la mise en place d’un système spiralaire de révision des acquis en langue. On peut aussi envisager d’abandonner la notion de réflexion de groupe.
Dernier exemple, un diagramme pourra représenter les différentes étapes concourant à la réalisation d’un exposé.

Publicités
Lire dit-elle

Lire, Aimer Faire Lire, Enseigner...

Filmvslivre

Littérature et cinéma

Classe Média Dupaty

Une classe qui a la classe !

K Elle Aime

Pâtisser, cuisiner, voyager

Esclaves en Amérique

Récits autobiographiques d'anciens esclaves 1760-1865

@-ZAP

Journal d'une zapette du web azimutée

Elles et sport

Les femmes et le sport : l'harmonie gagnante

Les EPI médias de Dupaty

Les EPI médias, c'est immédiat !