Google et le web sémantique

La jalousie, collage de Juan Gris

Collage de Juan Gris (1887-1927) : la jalousie, avec le journal français « Le socialiste ». (1914)

C’est étonnant, mais Google n’est plus seulement un moteur de recherche, mais un moteur de réponses. Qu’est-ce à dire ? Que l’on peut organiser sa recherche afin d’obtenir une réponse sans passer par l’ouverture d’une page d’un site web quelconque. Mais, pour cela, il faut construire sa question. En effet, il s’agit ici d’être précis. « Premier ministre français » renvoi directement « Manuel Valls ». « Épouse Premier ministre français » permet d’obtenir la violoniste Anne Gravoin en réponse. De même, la requête « traduire ministre en Haoussa » renvoi directement Ministan, alors qu’autrefois, il fallait aller sur Google translate. Déjà que « 2 fois 4 » affiche 8 et « 1$ en € » 0,876. Mais je vous rassure. « météo Pago Pago » oblige encore à choisir un site car Google ne sait pas interpréter la réponse, contrairement à « météo Pointe à pitre ». Si « taille Belmondo » renvoi 1,76, « taille wooky » ne me propose pas de réponse.

Ainsi, Google s’oriente de plus en plus dans la direction du web sémantique. Mais qu’es aquò ? « Le Web sémantique vise à faciliter l’exploitation des données structurées, pour donner du sens au contenu des pages Web, en permettant leur interprétation par des machines« . Cela signifie qu’il faut bien comprendre le statut de la réponse du moteur de recherche. En effet, si j’ouvre le dictionnaire, j’ai une réponse vérifiée par un auteur. Ici, ma réponse est celle qu’un algorithme estime pertinente. Aussi, Wikipedia est la source principale des réponses, mais il existe d’autres possibilités. C’est un rapide coup d’œil dans la liste de réponses qui permet d’en déterminer l’origine. Il convient donc d’être encore plus attentif que d’habitude à l’adresse du site ainsi qu’à la date de la page au moment d’évaluer la pertinence de la réponse. Bien entendu, les marchands et les réseaux sociaux se sont emparés du web sémantique pour nous fourguer leurs cochonneries, sans fard en ce qui concerne les marchands, mielleusement habillées pour les réseaux sociaux en « recommandations » ou en « vous aimerez également ». Mais le web sémantique, c’est une autre promesse. Celle d’une lecture enrichie, non pas par l’hypertexte, comme jusqu’à présent, mais sur une partie de la page de lecture. Un exemple de texte enrichi grâce à Isodore, la « maison forte du Boisset » permet de comprendre l’extrême richesse du procédé. Les grincheux feront remarquer que c’était l’objectif de la note infrapaginale et que rien de neuf ne coule sous le pont.

Cela étant, plus les ontologies seront accessibles et plus la lecture sera complète et scientifiquement juste car reposant sur des sites d’autorités tel que ceux des bibliothèques et des fonds documentaires et archivistiques.

Publicités

À propos Crémieu-Alcan
Professeur en collège, Docteur en Histoire, spécialiste de la forêt (délinquance) et des mentalités (résistance à la justice), Travaille sur les usages pédagogiques du web 2.0. Anime la classe Médias du collège Dupaty (une classe PEM) Site Perso : miscellanees33.wordpress.com

4 Responses to Google et le web sémantique

  1. CuriousCat says:

    Bonsoir Philippe,

    Merci de décortiquer pour nous « l’envers du décor numérique ». Par ailleurs, je vois que vous avez désormais la maîtrise absolue de word-press aussi vos conseils seront-ils les bienvenus, en sus de ceux d’Aline… 🙂

    Bonne soirée.
    Cat

    • Crémieu-Alcan says:

      Je suis loin d’avoir la maîtrise absolue de wordpress ! La programmation m’échappe un peu et je tire la langue devant la moindre petite phrase de code ! Disons que je peux expliquer le pourquoi et le comment. Un bon début en somme !

  2. Yves Blasquez says:

    De là à ce que les moteurs deviennent intelligents, il n’y a qu’un pas… Car on peut supposer qu’une immense mémoire, une gigantesque source d’informations, puisse un jour se servir de ses sources pour se structurer d’elle-même…. brrr.
    Merci pour cet article court, mais riche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Lire dit-elle

Lire, Aimer Faire Lire, Enseigner...

Filmvslivre

Littérature et cinéma

Classe Média Dupaty

Une classe qui a la classe !

K Elle Aime

Pâtisser, cuisiner, voyager

Esclaves en Amérique

Récits autobiographiques d'anciens esclaves 1760-1865

@-ZAP

Journal d'une zapette du web azimutée

Elles et sport

Les femmes et le sport : l'harmonie gagnante

%d blogueurs aiment cette page :