Un mot de passe pour survivre

Roman opalka

Roman Opalka, 1965, 1 infinity (©Barbara Eichert, barbaraeichert.com)

Comme tous le monde, j’ai du mal à gérer mes mots de passe. Comme je ne me prends pas pour le nombril du monde, je me rassure en me disant que mes petites affaires n’intéressent pas grand monde. Je sais, je sais, le Oueb est égalitaire et tous les utilisateurs sont logés à la même enseigne. Il est donc nécessaire d’avoir une démarche sécuritaire. Adieu les bons mots, password, azerty et autre 123. Idem, Clara, le nom de la petite dernière ou celle de sa chérie (sauf si le mariage est récent ou qu’elle a accès à la machine). Idem, starswar ou football. ‘Faut dont innover. Alors, on trouve en ligne beaucoup de générateur. Pour les plus paranoïaques, il est même précisé que c’est une machine virtuelle qui travaille et non le serveur. Je traduis : le site est incapable de conserver une trace du mot de passe proposé. Vous trouverez cela chez Libellules.ch. Mais comme ces mots sont effroyablement compliqués à mémoriser, vous vous empressez de cliquer sur « retenir ». Donc il faut protéger votre ordinateur avec un vrai mot de passe. Idem pour le navigateur….. Le seul vrai coffre-fort, l’unique réputé inviolable par les hackeurs, c’est celui que vous possédez entre les deux oreilles. Autrement, J’ai trouvé un site qui propose de générer des mots de passe « prononçable », ce qui est une excellente idée.

Et puis, il y a les applications « coffre-fort » comme la française Dashlane ou l’américaine Lastpass. Toutes deux sont multi-plateforme, proposent d’enregistrer et de classer les mots de passe, voire de tout conserver dans le portefeuille numérique, y compris les numéros de cartes bancaires et les reçus de paiement. Le slogan de la start-up française : le dernier mot de passe que vous retiendrez ! En effet, il n’y a aucune porte de secours si vous oubliez le mot de passe de ces applications.

En conclusion, il faut gérer plusieurs mot de passe pour assurer un minimum de sécurité. Protéger son navigateur est important si on lui permet de retenir les mots de passe (une option de Firefox permet de protéger les mots de passe enregistrés). Et surtout, il ne faut pas écrire sur son ordinateur les mots de passe !

 

Publicités

À propos Crémieu-Alcan
Professeur en collège, Docteur en Histoire, spécialiste de la forêt (délinquance) et des mentalités (résistance à la justice), Travaille sur les usages pédagogiques du web 2.0. Anime la classe Médias du collège Dupaty (une classe PEM) Site Perso : miscellanees33.wordpress.com

8 Responses to Un mot de passe pour survivre

  1. Crémieu-Alcan says:

    Merci à Electron Libre de l’excellent blog Elles et Sport (http://ellesetsport.wordpress.com) de m’avoir signalé mes errements.

  2. Les mots de passe sont importants et l’on se trouve très rapidement en balance entre facilement mémorisables et fortement sécurisés. Un ami m’a donné une astuce. Il « suffit » de créer plusieurs caractères (formant un maillon) puis d’associer un ou plusieurs maillons pour faire une chaîne.
    Ce qui permet d’avoir plusieurs mots de passe, même non prononçables, en faisant une construction qui permet une catégorisation des mots de passe par domaines : professionnel, personnel, loisirs… Exemple : un maillon « professionnel » + un maillon « caractères spéciaux » + un maillon « texte » (en lien ou pas avec le nom du site).
    Une chose est sure, nous serons toujours tributaire des possibilités du site qui peut limiter la chaîne à « x » caractères.

    • Crémieu-Alcan says:

      Il y a également le principe qui consiste à créer un mot de Passe en intercalant dans le nom du site, un millésime, par exemple, l’année de création du compte…. Il,faut néanmoins une bonne mémoire pour se souvenir de tout ….

  3. CuriousCat says:

    Bonjour Philippe,
    Un article intéressant pour lequel je n’avais malheureusement reçu aucune notification ???
    La somme des identifiants et mots de passe personnels et professionnels est importante. Autant que possible, j’utilise donc, pour ma part, des moyens mnémotechniques pour les gérer et n’utilise de fait aucun outil pour leur construction. « Du cousu main numérique donc » 😉
    Cat

  4. Crémieu-Alcan says:

    Oui, mais nous avons tous nos idiosyncrasies ! Parfois, il vaut mieux prendre du hasard.

  5. Les recommandations que je rajouterai (et ce de façon non exhaustive) :
    Ne pas utiliser 2 fois le même mot de passe,
    Ne pas utiliser les mêmes mots de passe pour ce qui est professionnel et ce qui est personnel (et éventuellement ne pas mélanger les deux catégories dans le même coffre fort),
    Ne pas penser qu’un coffre fort hébergé chez un tiers est un coffre fort surs,
    Ne jamais confier un mot de passe à un tiers même, et surtout, s’il vous le demande,
    Si l’on vous demande votre mot de passe, soyez méfiants. La personne qui administre votre mail, votre machine, votre coffre fort, n’a pas besoin de votre mot de passe pour faire son travail…

    KeePass (https://fr.wikipedia.org/wiki/KeePass) fait parti des bons gestionnaires de mots de passe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Lire dit-elle

Lire, Aimer Faire Lire, Enseigner...

Filmvslivre

Littérature et cinéma

Classe Média Dupaty

Une classe qui a la classe !

K Elle Aime

Pâtisser, cuisiner, voyager

Esclaves en Amérique

Récits autobiographiques d'anciens esclaves 1760-1865

@-ZAP

Journal d'une zapette du web azimutée

Elles et sport

Les femmes et le sport : l'harmonie gagnante

%d blogueurs aiment cette page :