PowerPoint, le logiciel qui rend stupide ?

Que peut-on trouver de plus laid qu’une présentation PowerPoint ? Un autre PowerPoint. Vous connaissez tous cette blague. Uniformisation dans la laideur, uniformisation de la grammaire visuelle.

Quel que soit le lieu, école, université, conférences, présentation d’entreprise, de stage, toujours la même chose. Toujours les mêmes modèles. Des diapositives surchargées de textes, sur fond blanc. Pire, une liste de puces. Ou, au contraire,

La suite ? C’est ici !

Publicités

Faut-il encore enseigner ?

En 2018, une question demeure pendante : comment enseigner ?
Il y a quelques années déjà que j’ai posé cette question (ici). Mais il me semble utile d’y revenir en cette belle et nouvelle année. Qu’est-ce qui a changé ? Tout. Et rien. Retour aux fondamentaux de la lecture, de l’orthographe. Abandon des EPI (pardon, liberté de mettre en place des EPI). Fort bien. Le collège ronronne, à l’abri du temps et de ses remous. Enfin, pour les remous, il a droit à l’écume, invasion de smartphone et cyber-harcèlement. Mais tout va bien.

La suite ? C’est ici !

Le clic et l’humilité

La pêche à la ligne

La pêche à la ligne [soldats à l’arrière de la ligne de front], Agence Rol, (1915)

Tout fier de mon nouvel article, je clique sur « publier », et vogue ta vie ! Une dizaine de lecteurs en prend connaissance. C’est un petit blog et je ne suis pas encore arrivé à fédérer autour de lui une communauté. Lire la suite

En juin, on fauche les EPI

Harvest, moisson

La moisson (©nonontech)

Alors c’est fait. De profundis. Exit les EPI. Quel gâchis.
Non, comprenez-moi, il n’est pas question de déplorer ici une décision ministérielle.
Mais enfin, qu’avons-nous fait depuis deux ans ?

La suite ? C’est ici.

Démocratie de la crédulité, faits alternatifs et autres fadaises

Saint thomas doute

Le Doute, Thomas; Trèves, fin du Xe siècle, ivoire, Bode-Museum Berlin.

En ces temps vraiment inquiétant où des hommes politiques osent, à l’encontre de tous les indices, prétendre détenir une part de vérité aussi vrai que celles qui sont vérifiables, il est urgent de prendre ses précautions. De tous temps, on a admis que les opinions pouvaient varier et qu’elles étaient pour autant respectables dans la mesure où elles respectaient les faits. Aujourd’hui, de dangereux populistes, des illuminés de tous bords, complotistes, aliens et mangeurs de cricket en conserve, essayent de nous faire prendre des opinions pour des faits. Des vessies pour des lanternes. Il devient urgent de se méfier de ceux qui se parent des atours du journalisme. Puisque je l’ai lu sur Facebook, c’est vrai.
La suite ? C’est Ici.

Des livres, des films et autres...

blog de critiques littéraires et cinématographiques

Lily lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux." Jules Renard

La Bouche à Oreilles

Bric à brac culturel

Lire dit-elle

Lire, Aimer Faire Lire, Enseigner...

Filmvslivre

Littérature et cinéma

Classe Média Dupaty

Une classe qui a la classe !

K Elle Aime

Pâtisser, cuisiner, voyager