Les mentions légales d’un site

La justice (©Wikimédia).

La loi du 21 Juin 2004, portant sur la confiance en l’économie numérique, dite LCEN fait froid dans le dos. Elle stipule en effet que par son non-respect, une personne physique, comme vous et moi, encourt jusqu’à 75 000 € d’amende assortie d’un an d’emprisonnement. Comment éviter cela ? Tout d’abord en ne perdant pas de vue que c’est la loi sur la presse qui s’applique pour les blogs. Donc, la diffamation, les propos racistes, l’appel au meurtre sont formellement interdit (il y a d’autres interdits). Les commentaires publiés doivent également se conformer à ces règles de bon sens. Il faut également tenir compte des relations que vous entretenez avec votre employeur (devoir de réserve, par exemple). Ensuite, il faut que votre lecteur puisse vous identifier et vous contacter. Vous devez donc publier des mentions légales comportant ces données ainsi que celles concernant votre hébergeur. Parmi les différentes ressources disponibles, nous aimons bien la clarté et la simplicité de la note de blog de Maxime Guernion. Il renvoie à plusieurs sites fort intéressants dont celui de Néthique.Info concernant le code de conduite ou les règles de savoir-vivre en usage sur votre blog. Pour les explications concernant la question du droit d’auteur et notamment les licences Creative Commons, c’est ici. En effet, il faut faire attention aux droits d’auteur des images que vous publiez. Par ailleurs, le fait d’utiliser des images libres de droits n’implique pas que vous ayez une totale liberté vis à vis de ce matériel. Bien souvent, la licence de vos illustrations dicte celle de vos textes. Mais c’est une autre histoire, tout aussi complexe, que nous aborderons un autre jour.

Publicités

Doit-on continuer à se comporter en pirate ?

f2.highres

Histoire des pirates et corsaires par P. Christian… splendides illustrations, on souscrit ici : [affiche] / [E. C.].

Le développement de l’internet s’accompagne de celui des ressources libres et il est désormais très facile de trouver des illustrations pour ses cours. Il est donc devenu bien inutile de télécharger des ressources propriétaires, en complète violation du droit d’auteur.
D’un point de vue légal, une ressource libre de droits n’est pas obligatoirement dans le domaine public. Par exemple, la licence « creative commons » permet d’utiliser un document à la condition d’en citer l’auteur. D’autres licences permettent même de modifier le document.
Aujourd’hui, c’est Wikipédia avec ses Wikimedia Commons qui propose la plus grande banque : plus de 22 millions de documents photographiques ou vidéos. Des sites de partage de photographie tel que Flickr ne sont pas en reste. Tout comme Wikipédia, ils accueillent des documents du domaine public à coté d’œuvres récentes librement utilisables. Il est cependant difficile de s’y retrouver dans cette masse de document. C’est pourquoi des enseignants ont décider de promouvoir et de partager des documents. Un de ces pionniers est le site Clio-photos des Clionautes qui comporte plus de 3000 photographies. Les géographes trouveront leur bonheur du coté des cartes de Alain Houot ou de la cartothèque de Sciences-Po. Le site canadien Carrefour éducation propose une riche recension de ressources cartographiques sur son site. De très nombreux autres sites proposent des images pour la SVT. A coté de La Banque Nationale de photos en SVT qui propose 1614 photos libre de droits, on peut citer Framanet SVT. En langue, il n’y a que l’embarras du choix. En plus des sites d’images précédemment cité, on ajoutera des banques de clipart comme Public-Domain-Photos ou Picto, la banque d’illustrations gratuites canadienne.
Il y a également Enluminures, un site gouvernemental qui propose plus de 120 000 clichés concernant le Moyen-Age.
Le texte n’est pas en reste ! Là encore, l’extrême richesse de Gallica, la bibliothèque numérique de la BNF doit être soulignée tout comme le projet Gutenberg. Même la vidéo n’est pas en reste. Le site archive.org regorge de perles anciennes. Une mine pour les professeurs d’anglais avec des milliers de film dans la langue de Shakespeare !

En cette nouvelle année scolaire, c’est l’occasion de hisser haut le pavillon Creative Commons et de cesser la flibuste !

Utiliser des images et des photos libres de droits : c’est possible !

Aardvark

Aardvark (©wikimédia).

Fatigué d’être un voleur doublé d’un fainéant ? Marre de se connecter sur Google Images pour voler une illustration ? Un désir de rédemption soudain ? Mais, me direz-vous, comment respecter la loi et néanmoins richement illustrer mes cours ? C’est, au contraire, extrêmement facile vous répondrai-je ! Et en plus, les illustrations que vous allez trouver sont d’excellente qualité. Les incontournables sont sans conteste Flickr et Commons de Wikimédia. Pour le premier, la palette est extrêmement large. Beaucoup de photographies sont publiées sous l’égide de la licence Creative Commons. Avec une demande, vous pouvez aussi recevoir l’accord du photographe pour utiliser des images protégées. De toute manière, la courtoisie voudrait que l’on informe le propriétaire d’une œuvre de son emploi. Le second, Commons, abrite toutes les illustrations des projets wikimédia, dont la célèbre Wikipédia. C’est une banque de données extraordinaire ! Tous les sujets y sont abordés. Au sein de ce trésor, il existe une caverne d’Ali Baba. C’est la collection de Scott Foresman. Des milliers de dessins (et quelques photographies) destinés à l’école. Et je vous mets au défi de ne pas trouver une illustration pour votre cours, qu’il soit de physique, de technologie ou d’EPS. Un bémol toutefois : les images sont parfois un brin vieillottes, mais cela présente également un indéniable charme.
Vous pouvez aussi inverser le processus. En effet, si vous ne trouvez pas une image, fabriquez-la ! Et si vous pensez qu’elle répond aux besoins d’autres personnes, postez-la sur un site comme Commons de Wikimedia. Ainsi, d’autres personnes pourront profiter de votre travail et se montrer vertueux. C’est ainsi que je suis très fier d’avoir offert au monde envieux la remarquable image que vous trouverez en suivant ce lien. J’espère beaucoup que vous me direz sous forme de commentaire combien vous êtes étonné de n’avoir pas pensé à faire vous-mêmes une telle image !

Lire dit-elle

Lire, Aimer Faire Lire, Enseigner...

Filmvslivre

Littérature et cinéma

Classe Média Dupaty

Une classe qui a la classe !

K Elle Aime

Pâtisser, cuisiner, voyager

Esclaves en Amérique

Récits autobiographiques d'anciens esclaves 1760-1865

@-ZAP

Journal d'une zapette du web azimutée

Elles et sport

Les femmes et le sport : l'harmonie gagnante

Les EPI médias de Dupaty

Les EPI médias, c'est immédiat !